Chine, Coup de coeur, Traditions, Voyages

Exposition & explications sur le mariage traditionnel chinois à Tongli – 江南乡水婚俗馆

Comme indiqué dans l’article précédent, lors de ma visite de la ville à canaux de Tongli, j’ai pu découvrir une salle exposant des objets liés à la tradition du mariage en Chine et ça a été un véritable coup de cœur. Les explications m’ont semblé intéressante et je les ai traduite pour partager avec vous mes découvertes, cet article est plus long que la plupart des autres articles mais j’espère que cela vous aidera à mieux comprendre les traditions du mariage dans la Chine ancienne.

D’abord, Ce n’était pas à proprement dire un “musée” au vu de la taille des lieux, mais plus une salle d’exposition (江南婚俗) présentant les coutumes, traditions et le déroulement des cérémonies de mariages dans les villes à canaux du Jiangsu (江南水乡). Elle contient plus de 400 objets liés au mariage et plus de 200 fournitures d’écoliers datant de la dynastie des Ming aux années 1950.

On y trouve, par exemple, des anciens certificats de mariages, des anciennes photos, tenues, chaussures (dont les chaussons utilisées par les femmes à l’époque pour se bander les pieds et faire que leurs pieds soient les plus petits possibles, pour avoir la forme de “Lotus d’or” , pratique abolie à l’avènement de la République en Chine en 1911).

Ce qui va suivre sont les explications sur la mariage traditionnels, illustré avec des images de l’exposition.

Introduction

Le mariage n’a lieu qu’une fois dans la vie. Ces rituels de la vie sont appréciée par les gens de tous les temps et de tous continents. Les couleurs qui animent merveilleusement les mariages englobent non seulement l’esprit du temps mais dépendent aussi d’autres facteurs tels que le développement, l’économie sociale, l’éthique, la psychologie, la conscience esthétique, l’ethnicité, la morale et les concepts religieux. La tradition du mariage est un miroir qui reflète la culture d’une population.

Les traditions du mariage dans les endroits du sud de la Chine suivent le déroulement classique des rites du mariage traditionnel chinois, mais ont leurs propres caractéristiques grâce aux fleuves et lacs qui font partis du patrimoine régional. La tradition des « trois ponts » dans l’ancienne ville de Tongli qui possède une histoire de plusieurs milliers d’années ajoute un touche élégante aux mariages.

Il est dit que les mariages se déroulaient en huit étapes.

I. La discussion du mariage entre les deux familles – 议婚

En Chine ancienne, lorsque la famille du futur marié trouvait une épouse convenable pour leur fils, ils faisaient appel à une entremetteuse (媒人) pour transmettre des cadeaux à la famille de la future épouse, discuter des arrangements pour le mariage et conclure l’alliance entre les futurs deux époux.

II. La comptabilité entre les futurs deux époux – 合婚

C’est l’étape qui consiste à prévoir comment se passera la vie conjugale des deux époux après le mariage :

  • Recherche sur l’épouse – 问名

Les parents du futur époux demanderont à un diseur de fortune de recueillir l’heure et la date de naissance de la future épouse pour qu’il puisse prédire l’avenir (问八字) et voir si l’épouse conviendrait à leur fils.

  • Compatibilité des deux époux – 纳吉

La famille du futur époux fait appel au diseur de fortune (算命先生) pour voir si les dates et heures des deux futurs époux sont compatibles et décider si le mariage doit avoir lieu ou non. C’est une étape cruciale. Si les horoscopes des deux futurs époux sont compatibles (无相冲无克), les familles pourront alors commencer à discuter des conditions nécessaires pour le mariage, comme la dot. A cette époque, le diseur de fortune avait le rôle le plus important dans le mariage, la tenue ou non d’un mariage reposait entièrement sur ce qu’il disait.

III. Les fiançailles – 定婚

Après avoir terminé la seconde étape, les bases du mariage sont déjà posées. Une grande cérémonie est organisée (纳征). Les familles des deux futurs époux discutent des conditions du mariage. La famille du futur époux donne des cadeaux à l’autre famille pour conclure leur accord (聘礼、定礼、茶礼). Ainsi, les deux familles échangent alors des certificats de fiançailles (订婚书贴), c’est le moment où le mariage est enfin accordé par les deux familles. Lors de cette étape, la famille du futur époux à l’obligation d’offrir l’acte de mariage (婚书) et des cadeaux (聘礼) à l’autre famille.

Cadeaux venant de la famille du futur époux (Dynastie Qing)

IV. Le choix de la date du mariage – 请期、道日

Après les fiançailles, la famille du futur époux le charge d’inviter un diseur de fortune pour convenir d’une date favorable pour le mariage. A noter que cette pratique existe encore aujourd’hui. Pour cela, le calendrier lunaire chinois est examiné tout comme l’heure et la date de naissance des deux futurs époux. Après avoir choisi la date favorable, la famille de la future épouse en sera informée pour préparer le départ de chez ses parents pour aller vivre dans l’autre famille.

  • Lors de la détermination de la date – 请期初始

La famille du futur époux offre à l’autre famille un récipient rempli de cadeaux (行盘、担小盘、小木盘), les cadeaux sont donnés en ayant les bras levés vers le ciel.

Les cadeaux contiennent, entres autres, des robes en coton et en soie (裙服), des fruits secs de quatre couleurs (noix 胡桃、longanes 桂圆、jujubes 红枣、litchis 荔枝), du thé noir et du thé vert.

Cadeaux venant de la famille du futur époux (Dynastie Qing)

Si la famille de la future épouse accepte les cadeaux, ils en offriront aussi à l’autre famille (回盘), qui contiendront : Le certificat avec écrit « Merci de respecter les choix auspicieux 谨遵吉选», des bouts de bois (棒子), des graines de lotus (莲子), des pinnes de pins (松子), des pépites (瓜子) et des marrons (栗子) pour former cinq fruits secs différents, des gâteaux souhaitant 100 ans de bonheur (喜糕百合), et deux sacs de riz (万年粮大米).

  • Après avoir convenu de la date – 婚期定后

Les deux familles iront prévenir leurs proches du mariage (邀吃酒). Il y deux façons :

1) Pour inviter les personnes âgées, il faut offrir des gâteaux (糕点), des bonbons (糖果) et des fruits confis (蜜饯)

2) Pour inviter les amis, envoyer des cartes (équivalent de nos faire-parts !)

  • Avant le mariage – 婚期贴近

Les deux familles doivent mutuellement s’offrir des cadeaux (担大盘、大木盘) qui contiennent : une boîte pour les futurs certificats de mariage (贴盒、纳征之礼), une grande corbeille (大盘).

La famille du futur époux donnera en plus de l’argent pour contribuer au trousseau (嫁妆) de la mariée et aux achats des tenues (礼金).

V. Préparation et déroulement de la cérémonie – 迎娶

C’est l’étape où les arrangements entre les deux familles se concrétisent.

1) Envoi du trousseau – 运妆

Plusieurs jours avant le mariage, la famille de la future épouse envoient le trousseau de la mariée à l’autre famille.

Le trousseau se compose de quatre éléments différents :

– Des vêtements pour le mariage (新嫁衣) : dans les traditions des villes à canaux du Jiangsu, sur chaque tenues doit être noué un lien ou un ruban rouge.

– Un ensemble de couvertures pour le lit nuptial (被褥帐帏)

– Des petits ustensiles, meubles et bassines (盆桶类的小器皿和小家具)

– Des ustensiles pour les repas, et pour un ensemble pour cérémonie de thé (餐具和茶具)

Cadeaux de la grand-mère maternelle, papeterie, objets de guerre, objets pour l’éducation sexuelle (Dynastie Qing – République de Chine)

Cela signifie aussi que l’autre famille doit préparer la chambre et le lit nuptial (铺床). Pour préparer la chambre nuptiale, la famille de la mariée doit envoyer une couverture avec les inscriptions « Bonheur complet à l’épouse 全福老太 ». Après avoir préparé la chambre, la famille du marié invite un adolescent masculin non marié pour dormir avec le futur époux (暖床)

2) L’attente du mari – 待嫁、开面礼

Les demoiselles d’honneur mettent un tissu épais sur la tête de la mariée pour lui recouvrir la tête, son futur époux ne verra son visage qu’après la fin de la cérémonie. La mariée est toute vêtue de rouge, sa robe contient des broderies de fleurs, d’oiseaux et porte des bijoux en perle ou en agate. Avant de partir, elle doit tenir les mains de sa mère et pleurer son départ de sa maison familiale.

Tissus rouge utilisé pour recouvrir la tête de la mariée

3) Accompagnement de la mariée jusqu’à sa nouvelle demeure – 迎亲

L’époux porte une coiffe de cérémonie et est vêtu d’une robe traditionnelle, à sa poitrine est attaché une grande fleur rouge pour aller accueillir les invités.

La famille de l’époux remplit le contrat de mariage, et l’offre ensuite à la famille de l’épouse.

Contrat de mariage (République de Chine)

La mariée peut alors rejoindre la maison de son époux (抱嫁), après avoir changé ses vieilles chaussures contre ses nouvelles.

VI. Tradition de la traversée des trois ponts – 走三桥

Dans la ville à canaux de Tongli, les oncles de la mariée devaient amener la mariée jusqu’aux ponts (抱桥), pour exécuter la tradition des trois ponts :

– Pour traverser le pont Changqing (长青桥), l’époux doit porter la mariée, ce qui permettra au couple de s’aimer profondément jusqu’à que la mort ne les sépare.

– Pour traverser le pont Jili (激励桥), l’époux doit porter la mariée sur son dos, ce qui permettra aux nouveaux mariés d’être beaux et heureux.

– Pour traverser le pont Taiping (太平桥), l’époux doit tenir le bras de son épouse, signifiant qu’il considérera toujours son épouse comme son trésor.

VII. Rituel pour le ciel et la terre – 拜堂

A cette étape, il est affiché dans la salle de cérémonie des images de « 和合二仙 » qui sont les dieux de l’union harmonieuse. Les tables sont remplies de fruits secs de toutes sortes, comme des jujubes ou des noix, fruits de forme ronde pour favoriser la naissance des petits enfants. Les époux entre dans la salle mains dans la main, tout en tirant un morceau de tissu rouge et vert (红绿牵巾), pour débuter le rituel de prière.

Le rituel de prière se compose comme ce qui suit :

1) Prier le ciel et la terre – 拜天地

2) Prier les ancêtres – 拜祖先

3) Prier son père et les sœurs du père – 拜家翁家姑

Après cela, les nouveaux époux prient leurs parents et leur feront boire du thé parfumé, ensuite, les personnes les plus âgées de la famille se verront également offrir un verre de thé. Pour clôturer le rituel et la cérémonie, les deux nouveaux époux se saluent mutuellement.

VIII. Entrée dans la chambre nuptiale – 洞房

Après la fin de la cérémonie, les deux nouveaux époux doivent entrer dans la chambre nuptiale tout en tirant à nouveau le bout de tissus rouge et vert. Dans la chambre sont accrochés des inscriptions « 和合二仙 » et « 百年好合 » pour souhaiter le bonheur aux jeunes mariés. Une pièce de vêtement noir (青布) ou un sac de jute (麻袋) figure sur le sol, lorsque les mariés foulent un des deux tissus, avant de rejoindre leur lit, ils devront se retourner pour faire honneur à leurs ancêtres (转宗接代).

Après qu’ils se soient assis sur le lit, les gens jetteront des pépites, des cacahouètes, des jujubes, et des marrons tout autour de leur lit, pour leur souhaiter le bonheur (祝福) et éloigner les mauvais esprits (驱邪). C’est à ce moment là que l’époux peut, enfin, retirer le voile rouge qui se trouve sur la tête de son épouse pour en découvrir l’apparence. Il doit alors exprimer vivement sa satisfaction quant à l’apparence de son épouse (称心如意). Ils devront ensuite boire une soupe faite à base de cœur de graine de lotus (八宝莲心羹), pour avoir une vie conjugale heureuse et harmonieuse et avoir beaucoup d’enfants.

Voilà, les explications sont terminées ! Qu’en pensez vous ? C’est à des années lumières de notre conception du mariage actuelle, où le mariage repose sur les sentiments amoureux réciproques de deux personnes ! La cérémonie est également très différente de ce que les chinois organisent à l’heure actuelle (voir l’article ici), cérémonies fortement occidentalisées désormais. Le contraste de ces deux époques différentes est surprenant et intéressant.

Tagged , , , , ,

Laisser un commentaire