Coups de coeur | Traditions et culture

L’exposition temporaire « 三千大千 » sur l’oeuvre de Zhang Da Qian

12 août 2019

C’est une exposition d’importance qui se trouve actuellement au musée des Trois Gorges à Chongqing.

L’exposition nommée « 三千大千 » en référence à la vision bouddhiste de l’univers, est aussi un clin d’oeil à l’origine du nom du grand Zhang Da Qian (张大千), artiste peintre chinois du XXème siècle de renommée internationale.Elle se déroule du 13 Juillet 2019 au 13 Octobre 2019 au quatrième étage du musée des Trois Gorges et l’entrée y est gratuite. Les explications ainsi que l’audioguide ne sont, par contre, que disponibles qu’en chinois.


Mais qui est Zhang Da Qian ?

Zhang Da Qian est originaire de la province du Sichuan, il prend le nom « Da Qian » lorsqu’il devint moine bouddhiste en 1919.

Ses premières oeuvres s’inspirent de la peinture classique chinoise, avec des représentations de paysages, d’animaux, de la nature. Puis son style évolue et s’inspire alors de l’art bouddhique et de techniques de peinture venant de l’Occident. Ce changement de style radical intervient dans les années 1940 alors qu’il visite les fresques des grottes de Dunhang dans le Gansu.

Une des rencontres ayant marqué sa carrière est sa rencontre avec Picasso en France en 1956. Il fera de nombreux voyages au cours de la dernière partie de sa vie avant de s’eteindre en 1983 à Taipei.

Il était un très bon imitateur de peintures célèbres, grâce à sa maîtrise technique et ses contrefaçons ont parfois trompé des grands musées à cause sa technique parfaite et de son soucis du détail lors de la reproduction de peintures des plus grands maîtres de la peinture chinoise.


Et l’exposition en elle-même ?

L’exposition couvre au total 84 oeuvres de l’artiste, et se visite dans l’ordre de création de ses oeuvres, ce qui permet de se rendre compte de ce qui a inspiré l’artiste au fil des années.


Tout d’abord, des peintures inspirés de la peinture classique chinoise, des représentations de tigres, de singes, de paysages, peu de couleurs.


斗草图轴

Cette peinture est intéressante du point de vue culturel car elle illustre le jeu du « Doucao » (斗草) qui était populaire dans la Chine ancienne. Durant la fête des bateaux dragons (端午节), enfants et adultes allaient cueillir des fleurs et des pousses d’herbes, pour passer le temps ou se défier entre eux sur le nombre/la « solidité »/les types de fleurs/herbes cueillies. Zhang Da Qian a choisi de représenter sur cette peinture, deux adolescentes, au temps de la dynastie des Tang en train de se défier à ce même jeu, une d’entre elles tient une pousse d’herbe dans sa main.


Puis, en avançant, les peintures deviennent plus colorées, et plus personnalisées.


Pour finir avec des peintures reprenant complètement le style de l’art bouddhique, des peintures entièrement colorées, avec des divinités comme Guanyin.

临五代水月观音图

Cette exposition temporaire vaut vraiment le coup d’oeil, tant par la beauté des œuvres que par les connaissances qu’elle apporte. Pour être honnête, je ne m’intéresse pas plus que cela à l’art et je n’avais jamais entendu le nom de Zhang Da Qian et cette exposition m’a permis de découvrir cet artiste de renom et ses oeuvres, pleines d’histoire. Le seul bémol que j’ai trouvé à l’exposition est que les explications sont placées à côté des oeuvres, sous vitrines, et pour les personnes myopes comme moi, cela empêche la lecture… Les photos ne sont pas très belles également car la lumière est faible. Néanmoins, ce ne sont que des détails et il serait dommage de passer à côté de cette exposition !

Pour des photos en meilleure qualité : 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Laisser un commentaire